Je découvre la gravure en 2004 en parallèle de mes études d'arts plastiques à La Sorbonne : les techniques de l'eau forte à l'atelier 63 (Paris 14e), la taille directe dans l'atelier du buriniste Joël Roche, grand prix de Rome, la taille d'épargne à l'école supérieure des arts appliqués Duperré.

En 2016, je me consacre entièrement à la gravure en ouvrant mon atelier à Nantes, l’Atelier Bois d’encre, un espace de travail et de transmission autour de la gravure. J’expose régulièrement depuis près de 15 ans.

J’ai choisi la gravure comme mode d’expression avant tout pour le rapport avec la matière, le métal, qui met en jeu la relation au temps. J’aime mettre en lumière l’infime par le prisme de la matrice gravée. Jouer des déclinaisons de gris qui tiennent de la vibration spirituelle.

 

L’architecture tient une place importante dans mon imaginaire. J’aborde le paysage urbain, souvent des lieux publics provisoirement désertés de leurs habitants. La nature me tient également à cœur : la montagne, la mer, les marécages dans ce qu’ils nous donnent à voir comme éléments bruts, directs. Mes « petites séries » se ramassent telles des coraux, poussent comme des champignons ; se nourrissent d'insectes et s'observent à la loupe à la manière du plancton …